Atelier de validation du rapport provisoire final de l’étude sur l’offre de formation

Outre les représentants des OSC, on a noté une active participation des représentants des structures universitaires qui sont en pleine mutation afin de produire des enseignements accès vers l’acquisition de compétences en conformité avec les attentes des acteurs de la société civile.
L’atelier s’est déroulé en deux grandes phases marquées par :

1)    une session d’ouverture présidée par Mr Cheikh Tidiane Senghor, Coordonnateur du Programme de Soutien à l’Ordonnateur National du Fonds Européen de Développement (PSON/FED), maitre d’ouvrage du Programme d’Accompagnement des Initiatives Citoyennes de la Société Civile (PAISC) financé par l’Union Européenne.

2)    une plénière présidée par Mr Doune Pathé Guèye, Directeur de la Promotion du Partenariat avec les ONG (DPONG) et animée par par Mr Cheikh Tidiane Ly, Régisseur du PAISC.
Ces personnalités ont toutes convenu avec le Président du CONGAD de la grande importance du renforcement des capacités des acteurs de la société civile pour, notamment, promouvoir un dialogue structuré entre toutes les forces vives de la nation sur les politiques publiques au service du développement des populations.

Les résultats d’étude présentés par Mme Aby Ndao Faye du cabinet GERAD ont mis en évidence la complexité des organisations de la société civile qui sont diverses, hétérogènes et en constance structuration tel qu’illustré par le nouveau pole émergent de l’association des maitres coraniques.
Malgré les défis de la complexité des acteurs du monde de la société civile, l’étude, réalisée de manière participative, a notamment distingué de manière pragmatique, des besoins différenciés de formation selon deux grands axes portant, d’une part,  sur le renforcement des moyens d’action des organisations opérationnelles agissant dans des zones géographiques bien localisées et  d’autre part, sur la consolidation des capacités des organisations de plaidoyer et d’influence.
Quant à l’offre de formation, elle est constituée de structures qui offrent des formations qualifiantes et des structures qui offrent des formations diplomantes ; Ces structures, dont les forces et faiblesses ont été présentées, sont toutes conviées à développer une approche par compétences (alliant théorie et pratique) afin de pouvoir répondre convenablement aux attentes des organisations de la société civile.
Les discussions qui ont suivi la présentation de l’étude se sont traduites notamment par des suggestions d’amélioration dont :

•    la prise en compte dans les formations des thèmes d’actualité liées à l’intégration africaine, la prévention des conflits, paix, migration et sécurité ;

•    l’insistance pour le développement d’une approche par les compétences en identifiant davantage les structures de formation du type instituts supérieurs d’enseignement professionnel (ISEP) et centre de recherche et d’essai (CRE) et aussi en intégrant des patriciens/professionnels des OSC dans les structures formelles de formation ;

•    l’exploitation par les structures formelles de formation des  supports de formation pertinents développés et capitalisés à la grande satisfaction des OSC dans le cadre du 9e FED (manuel sur le renforcement organisationnel et le développement institutionnel-RODI- et manuel pour le renforcement de la gouvernance et de la participation des ANE dans la coopération au développement) ;

•    l’exploration des  opportunités qu’offre le système LMD dans la formation diplômante avec des crédits transposables d’une université à une autre d’une part, et d’autre part, les possibilités de valorisation immédiate des connaissances acquises auprès des communautés.

 

Vidéothèque

Atelier de restitution finale de l’étude sur les sources actuelles et potentielles de financement

L’atelier de restitution de l’Étude sur les sources actuelles et potentielles de financement des OSC
en vue de recommander des stratégies de financement pérenne de leurs activités a été organisé le lundi 17
septembre aux Résidences Mamoune à Dakar. Il a réuni plus d’une quarantaine de participants issus
principalement du monde des organisations de la société civile (OSC). L’agenda de l’atelier était ainsi
structuré : LIRE LA SUITE    

Réunion d'information sur l'appel à propositions

Le 19 décembre 2016 le PAISC a organisé au Radison Blu, une session d’information sur les lignes directrices d’un nouvel à propositions intitulé : « Améliorer la contribution des Organisations de la société civile à la transparence budgétaire des politiques publiques et au contrôle citoyen (secteur de l’eau et de l’assainissement) ». Lire la suite..

Atelier de validation du rapport provisoire final de l’étude sur l’offre de formation



CLIQUEZ ICI POUR TELECHARGER LE RAPPORT FINAL

L’atelier de validation du rapport d’étude portant sur l’offre de formation pour les organisations de la société civile a connu une forte participation d’acteurs divers venus tant de Dakar que des régions reculées telles que celles de Saint Louis, Kaolack, Tambacounda et Ziguinchor. Lire la suite...

TABLE DE CONCERTATION SUR LES INVESTISSEMENTS AGRICOLES AU SÉNÉGAL



Les acteurs proposent un modèle pour chaque région

Le Programme d’Accompagnement des Initiatives Citoyennes de la Société Civile
(PAISC), financé par l’Union européenne (UE) en partenariat avec l’Initiative Prospective
Agricole et Rurale (IPAR), a organisé, à Dakar, une table de concertation sur le thème :
«investissements agricoles au Sénégal, moteurs de la lutte contre la pauvreté, l’exode
rural et la migration des jeunes.» LIRE LA SUITE

APPEL A PROPOSITION

TABLE DE CONCERTATION

Les perspectives d’amélioration des pratiques de subventions agricoles